Le Taijiquan est un art martial « interne », qui peut être pratiqué tant pour le combat, que pour les bénéfices sur la santé du pratiquant.

Le Taijiquan (chinois simplifié : 太极拳 ; chinois traditionnel : 太極拳, littéralement : « boxe du faîte suprême »), est, selon comment il est pratiqué, à la fois une gymnastique de santé, un art martial chinois, dit « interne » (neijia), d’inspiration taoïste, et une voie spirituelle.

Liu Yu en style Chen, à l'éventail

Liu Yu en taijiquan style Chen, à l’éventail

Les sinogrammes du Taijiquan sont composés des éléments taiji (太极 / 太極, « faîte suprême »), et quan (拳, « poing, boxe ») et traduits littéralement par « boxe du faîte suprême », ou « boxe avec l’ombre », car l’observateur a l’impression que le pratiquant lutte contre une ombre. Une autre traduction courante est « la boxe de l’éternelle jeunesse », le faîte suprême pouvant être traduit moins littéralement par « immortalité » ; but suprême de l’alchimie taoïste, où l’homme est un intermédiaire entre Ciel et Terre.

L’objectif du Taijiquan est d’affiner son énergie vitale (le Qi ou Ki) et ainsi « d’ouvrir sa conscience à une dimension supérieure ».

Les mouvements ont à la fois une application martiale (esquives, parades, frappes, saisies…) et énergétique. Ils auraient été créés et développés par des guerriers taoïstes ou des moines médecins. Le Taijiquan se pratique à mains nues et par le maniement d’armes (éventail, épée, sabre, lance…).

Un cours de Taijiquan se compose d’un échauffement articulaire et musculaire, d’une phase de respiration et concentration (Qigong). Vient ensuite le travail de formes, à mains nues ou avec armes et des poussées de mains (tui shou). Les styles de Taijiquan enseignés sont les styles « Yang » et « Chen ».

Les bienfaits de la pratique du Taijiquan sont multiples : amélioration de l’équilibre, souplesse, relaxation, bien être, etc.

  • Débutants : dimanche de 14h à 15h30
  • Intermédiaires : samedi de 17h à 18h30
  • Avancés : dimanche de 10h à 12h

Pour en savoir plus sur les horaires, lieux et tarifs, cliquez-ici.

Le wushu
Next Post