Qigong

By 15 août 2015Cours

Le Qigong est une discipline tirée de la Médecine traditionnelle chinoise. Au même titre que l’acupuncture ou la phytothérapie, cette pratique permet de gagner en vitalité et en bien-être. C’est une une gymnastique traditionnelle chinoise, fondée sur la connaissance et la maîtrise de l’énergie vitale qu’on appelle Qi (qui est lui même un mélange d’énergie Yin et Yang), associant mouvements lents, massages, exercices respiratoires et concentration.

Qigong est composé de deux caractères : le premier Qi (气) correspond à l’énergie vitale, et Gong (功) signifie la maîtrise et le perfectionnement par le travail et/ou l’entrainement. Les deux caractères combinés peuvent donc être littéralement traduits par « le renforcement de l’énergie vitale », et correspond à un ensemble d’exercices ayant pour but le travail de l’énergie vitale, dans un but thérapeutique. Ces exercices correspondent à des mouvements lents, qui répétés, favorisent le mouvement des fluides corporelles (sang, synovie et la lymphe), améliorent l’équilibre, la proprioception et la visualisation de son corps dans l’espace.

Le Qi circule dans des « canaux » que l’on appelle les méridiens. Il y a 12 méridiens principaux en rapport direct avec les organes correspondants. Ce sont (dans l’ordre de la circulation énergétique des méridiens dans le corps) : les méridiens du poumon, gros intestin, rate, estomac, cœur, intestin grêle, vessie, rein, maitre du coeur, triple réchauffeur, vésicule biliaire et foie.

Le Qigong est souvent classifié en deux catégories :

  • le Qigong dynamique ou actif (dong gong), avec des mouvements lents
  • la méditation ou le Qigong passif (jing gong), avec des positions statiques, et une respiration interne

D’un point de vue thérapeutique, on peut le classifié dans deux « systèmes » :

  • le Qigong interne, qui met l’accent sur le travail sur soi-même
  • le Qigong externe, qui implique le traitement par une personne tiers qui dirige ou transmet du qi

Généralement, les formes de Qigong peuvent être caractérisées par un mélange de quatre types de pratique : dynamique, statique et méditation.

Le Qigong du singe (Wu Qin Xi)

Le Qigong du singe (Wu Qin Xi)

  • la pratique dynamique implique l’exécution de mouvements fluides, soigneusement exécutés et chorégraphiés, coordonnés avec la respiration, et en pleine conscience. La pratique du Taijiquan en est un bon exemple. D’autres exercices reprennent la gestuelle des animaux, que l’on retrouve par exemple dans la forme des Cinq animaux (Wu Qin Xi), la Grue Blanche, etc.
  • la pratique statique implique le maintien de position durant un certain temps. Dans certains cas, cette pratique peut ressembler au Yoga. Par exemple, le Yiquan, un style dérivé du Xingyiquan, met l’accent sur l’entrainement de positions statiques.
  • la méditation consiste en une respiration en pleine conscience, la visualisation, l’expression de sons vocaux, et s’appuie sur des concepts philosophique tels que la circulation du Qi, ou les valeurs morales. En médecine traditionnelle chinoise, et dans la pratique du Taoïsme, cette méditation est centrée sur le développement du Qi au point Dantian (quatre doigts en dessous du nombril) et sa circulation à travers les méridiens.

Le Qigong est une discipline abordable pour tous. Bienfaits pour la santé assurés !

  • Tous niveaux : samedi de 16h à 17h

Pour en savoir plus sur les horaires, lieux et tarifs, cliquez-ici.

Kung Fu
Next Post