Le wushu (武术), popularisé par le cinéma d’action, et les acteurs Bruce Lee, Jackie Chan, Jet Li et, plus récemment Donnie Yen, est souvent appelé « kung fu » (功夫)en occident. Il désigne collectivement tous les arts martiaux chinois sans distinction particulière de style ou de forme.

En chinois, le terme « kung fu » (功夫) réfère à n’importe quel talent acquis via un apprentissage ou l’entraînement. Il est composé des mots 功 (gōng) qui signifie « travail », « achèvement », ou « mérite », et 夫 (fū) qui est une particule avec diverses significations.

Wushu signifie littéralement « arts martiaux ». Il est composé de deux mots 武术 : 武 (wǔ) signifie « martial » ou « militaire » et 術 (shù) est traduit ici par « discipline », « art » ou « méthode ».

Il est composé de centaines de styles de combat différents, que l’on classifie selon trois categories, suivant leurs points communs :

  • « familiaux » (家; jiā)
  • « sectes » (派; pài)
  • « écoles » (門; mén)

Les styles portés sur la manipulation du « qi » sont qualifiés d' »internes » (内家拳; nèijiāquán), tandis que ceux qui se concentrent sur l’utilisation des muscles et le système cardiovasculaire, ainsi que leurs développement, sont qualifiés d' »externes » (外家拳; wàijiāquán). Un autre méthode de classification est l’association géographique des styles :

  • « Nord » (北拳; běiquán)
  • « Sud » (南拳; nánquán)

Le patrimoine technique du wushu est donc immense, et cette richesse permet de proposer des activités adaptées aux motivations de chacun.

Ci dessous, une démonstration de taijiquan par Chen Xiao Wang, un descendant de la famille « Chen » qui est à l’origine du style du même nom :

Depuis 1949, sous l’impulsion de Mao, le terme wushu désigne également la version « sportive » et compétitive des arts martiaux chinois. On le désigne Il est composé de deux disciplines :

  • le taolu (套路), est une forme démonstrative, correspondant à un combat imaginaire avec ou sans armes. C’est l’équivalent (ou l’origine) du kata de karaté)
  • le sanda est une forme de combat pieds poings avec des projections

Ci dessous, une taolu moderne de compétition en daoshu (sabre du Nord) par Sun Pei Yuan de l’équipe du Shandong :